TOUT CE QU’IL FAUT IMPÉRATIVEMENT SAVOIR

Pourquoi Eurologos pratique des prix si bas !

On peut obtenir des prix encore plus bas : directement chez les freelances !

Chaque siège Eurologos peut gracieusement signaler à ses clients les noms de traducteurs freelances qui pratiquent des prix bien plus intéressants que ceux des concurrents les plus « économiques ». Par ailleurs, on peut les trouver directement, par exemple, sur le web et dans les pages d'or. Ces freelances travaillent très souvent pour des agences dites « boîte aux lettres » à des prix naturellement moindres.
Mais ils ne dédaignent pas servir directement les entreprises : ils ont raison de se mettre en compétition avec ces agences surtout lorsque leur travail est livré au client sans révision linguistique, sans validation terminologique et sans contrôle stylistique (voire géostylistique). La dénomination « boîte aux lettres » est en effet celle de ces agences qui n'ajoutent pas de valeur au texte reçu de la part du freelance et le livrent en n'y ajoutant qu’une facture bien majorée... Si donc les clients veulent à tout prix économiser sur la réalisation de traductions, ils n'ont qu'à utiliser ces freelances à condition de s’occuper au moins du project management, de la révision linguistique et de la validation terminologique.

Les services des multinationales linguistiques et d'Eurologos

Le Groupe Eurologos est formé de sièges installés dans le monde entier (chacun pour sa propre langue et son propre géostyle) et reliés via Intranet 24h sur 24. Par exemple, pour l’espagnol, nous disposons de plusieurs sièges bien « glocalisés » : Eurologos-Madrid (pour le castillan ibérique) et Eurologos-San José (pour l’espagnol géostyliquement latino-américain).
La production des langues n'est pas délocalisable : seuls les traducteurs, réviseurs, terminologues, infographistes et autres localisateurs résidant sur place et travaillant en équipe interne dans la même entreprise (Eurologos en l'occurrence) peuvent produire un texte irréprochable et géostyliquement ciblé. Voilà pourquoi les « boîtes aux lettres » constituent la négation absurde (commercialement) et quelque peu ignorante (traductologiquement) de la production « toutes langues » : au plus, elles ne peuvent que proposer la ou les langues du pays dans lequel elles sont installées. L’entreprise cliente a donc intérêt à se servir auprès d'une véritable multinationale des services linguistiques ou bien directement auprès de freelances (à contrôler et à valider, naturellement) mais jamais auprès d'une agence « boîte aux lettres ». Il faudrait que les clients puissent toujours s’assurer que l’agence de traduction ne fonctionne pas comme simple intermédiaire (inutile et parasitaire) entre le traducteur (freelance) et l’entreprise finale.

Le choix et les prix d'Eurologos

Quelle que soit la combinaison de langues nécessaire à l’occasion qui se présente, d'autres langues cibles (une cinquantaine au moins) sont à prévoir dans d’autres circonstances : la globalisation économique l’exige de plus en plus.
Afin de sortir du primitivisme professionnel des fournisseurs de traductions exclusivement locaux, des multinationales de services linguistiques et du prépresse ont surgi : chaque siège traduit, révise, valide terminologiquement et assure en Intranet sa propre langue à un prix inférieur ou égal à toute autre agence « boîte aux lettres » monolocalisée dans un seul pays ou dans une seule langue. Ainsi, la rapidité et la fiabilité linguistique ne peuvent qu'être maximisées, tout comme la puissance de production. Idem pour la mise en page et pour la localisation.
Les prix de ces agences multinationales ne sont réellement supérieurs qu'à ceux des freelances. Mais pas pour les mêmes services (en quantité et en qualité). De plus, comme chaque traduction est à configurer dans les services one-to-one (chaque texte, chaque combinaison de restitution, chaque technolecte spécifique, chaque quantité à traduire, chaque délai, etc.), le prix – on le devine – ne peut pas être calculé que sur le plan quantitatif ! Dans les heures qui suivent la requête, le client d’Eurologos reçoit une offre spécifique, précise et ferme… Comme on estime que le produit traduction n’est – somme toute – pas vraiment très connu, il ne faut pas hésiter à se téléphoner ou à se rencontrer pour recevoir toutes les réponses aux questions et pour être renseigné même au sujet d’autres multinationales véritablement concurrentes d’Eurologos (et présentes sur le marché proche). Il est également très conseillé de parcourir notre site web et de visionner quelques-uns de nos e-Magazines présentant des cas de clients (plus de 5 000 dans le monde) et de traductions similaires.